A
- Agencement de
Magasins
- Agences de Publicité
- Agences de Voyages
- Alimentation &
Boissons
- Appartements
Meublés
- Architectes
- Architecture
Intérieure / Décoration
- Artisanat
- Assurances


B
- Banques
- Beauté
- Bijouteries


C
- Cafés
- Commerce
- Consultants


D
- Décoration &
Ameublement
- Décoration Extérieure


E
- Environnement /
Traitement Déchets
- Equipements de
Bureaux / Electronique
- Equipement : service
alimentaire, traiteur,
cuisine, blanchisserie


F
- Fleuristes


H
- Hotels 3
- Hotels 4 & 5


I
- Immobilier
- Imprimeries
- Industrie
- Informatique
- Internet


L
- Location de voitures
- Loisirs
- Luminaires


M
- Médias
- Messageries Rapides


P
- Patisseries Orientales,
Patisseries, Chocolats


R
- Restaurants


S
- Securité
- Santé / Technologie
- Services Financiers
- Supermarchés


T
- Télécommunication &
Téléphonie
- Transport










 


 
Retour aux Archives Retours aux infos
English Version

Darat Al Funun : le jardin des arts au coeur de la ville

Le Jourdain vous propose de découvrir cette semaine Darat al Funun...

Le Jourdain vous propose de découvrir cette semaine Darat al Funun, un lieu trop méconnu du grand public, qui mérite que l'on se penche d'un peu plus près sur sa vocation artistique et ses efforts pour encourager le dialogue culturel et créatif entre les peuples du monde arabe.

Perchée sur la colline de Jebel Weibdeh et surplombant la basse ville, Darat al Funun, la Maison des Arts, se cache à la vue du passant trop pressé qui ne prêtera pas attention aux chapiteaux des colonnes, aux jardins en espalier dépassant de son enceinte. Mais elle dévoilera aux flâneurs poussés par la curiosité un véritable écrin de verdure, un havre de paix loin des bruits de la ville, et un joyau architectural se fondant entièrement dans la végétation environnante. Bref, un petit paradis pour les amateurs d'architecture et d'urbanisme! En effet, Darat al Funun est constituée de trois résidences historiques construites, dans les années 1920, sur deux niveaux reliés par des petits jardins en terrasses ornés d'une profusion de fleurs au printemps.

Elles furent établies à l'époque de l'expansion urbaine initiée par des familles d'influence et avaient une vue directe sur le petit village circassien installé dans la vallée d'Amman, qui se situerait de nos jours entre le théâtre romain et la mosquée al-Husseini. Elles constituent donc un des rares témoignages de l'habitat des débuts de la ville moderne d'Amman. Le bâtiment principal de cet ensemble de résidences borde les ruines d'une église byzantine. Il fut la résidence officielle du commandant anglais de la Légion Arabe, le colonel F.G.Peake, puis le siège du club des officiers britanniques. Cette maison accueillait souvent des invités dont, parmi eux, un célèbre Lawrence d'Arabie qui y séjourna en 1921.

Actuellement, elle héberge des ateliers d'art graphique et des studios pour les artistes résidents à Darat al Funun invités à travailler sur place et à explorer divers horizons créatifs. L'élément de charme de cette maison est, sans conteste, sa bibliothèque au premier étage spécialisée en livres d'art, possédant une sélection de publications de référence dans ce domaine et présentant une collection en anglais et arabe sur l'histoire de l'art.

Sont également à la disposition du public les journaux et périodiques artistiques ainsi qu'une base de données des artistes arabes, accessible sur place par ordinateur. Il est à noter que cette bibliothèque est ouverte à tous gratuitement pour consultation uniquement. Ce bâtiment accueille actuellement et jusqu'au 5 décembre l'exposition de portraits et aquarelles, intitulée « 35 ans d'Art » et réalisée par l'artiste jordanien Aziz Amoura. Ces murs sont aussi le lieu de réunions et lectures, de projections de films documentaires et de concerts (guitare, 'oud' traditionnel...) Une seconde résidence sur la plate-forme supérieure, la 'Maison Bleue' fut habitée en son temps par Ismail Haqqi Abdo, ancien gouverneur de Akka en Palestine et conseiller du colonel Peake. Là encore, le charme opère : sa fontaine cachée parmi les arbres vous invite à prendre un thé dans ce petit café de plein air pendant les heures chaudes de la journée.

La Maison Bleue accueille en ce moment deux artistes égyptiens, Adam Henein et Ayad al-Nimer, et expose jusqu'au 5 décembre leurs créations contemporaines dont les unes incluent des éléments architecturaux originaux. La troisième résidence baptisée depuis peu 'Dar Khalid' fut occupée par le Sheikh Fouad al Khateeb, poète et conseiller à la cour de l'émir Abdullah, puis au milieu des années 50 par le Premier Ministre Suleiman Nabulsi. Depuis 1995, elle servait de studio pour les artistes de passage mais a été récemment tranformée en musée honorant Khalid Shoman et retraçant les étapes de sa vie consacrée à ses deux passions, la banque et l'art.

La famille Shoman, fondatrice de l'Arab Bank, créa en 1978 la fondation à but non-lucratif Abdul Hameed Shoman, dans le but de mettre en pratique les principes communs de ces deux domaines que l'on pourrait croire opposés : le développement national des peuples du monde arabe. La Fondation ouvrit sa galerie d'art et organisa ses premières expositions en 1987 tout en entamant une collection privée des artistes arabes contemporains. En 1993, la Fondation créa Darat al Funun, centre artistique regroupant espace d'exposition, centre de recherche, ateliers.

La Maison des Arts continue dans cette voie en présentant tout au long de l'année de nombreuses expositions de peintures, sculptures, dessins, photographies et en étayant sa programmation par des activités spéciales pour enfant. Le dernier élément, et non le moindre, qui donne la touche finale à ce tableau artistique de charme, est l'église byzantine St Georges du 6e siècle en ruine se trouvant en contrebas de cet ensemble architectural. Elle fut probablement érigée sur les bases d'un sanctuaire romain dédié à Hercule, si l'on s'en réfère aux résultats des fouilles effectuées en 1993 par ACOR (Centre Américain de Recherche Orientale) dirigé par M. Pierre Bikai en coopération avec le département des Antiquités de Jordanie sous le parrainage de la Fondation Abdul Hameed Shoman. Des grottes attenantes à l'église renferment les restes de pavements de mosaïque. La colonnade de l'église se dresse encore aujourd'hui parmi un jardin fleuri, participant ainsi à la mise en scène théâtrale de la Nature, qui paraît se jouer du temps qui passe et semble faire un clin d'œil espiègle à la recherche artistique du genre humain. Horaires d'ouverture de Darat al Funun pendant Ramadan : du samedi au jeudi de 10h à 15h et 19h à 21h - Tél : 464.351/2 -
Website : www.daratalfunun.org


Amman,26Novembre2002
Léticia Franiau-Al Sharaia
The Star


Géographie
Quelques Repères
A Voir en Jordanie
Vue d'Ensemble
Foires & Salons
Adresses Utiles
Médias de 1stjordan
Impact de 1stjordan
La 1stjordan Card
Revue de Presse
Traçabilité fruits et légumes, Gestion commerciale fruits et légumes, Etiquetage fruits et légumes
www.informia.fr
Exotica - Fleuriste Vente en ligne
www.exotica.com.lb
Ingénierie et Conseil Liban
www.spectrumlb.com
Bijouterie Liban
www.nsoulijewelry.com
Hotel à Beyrouth, Liban
acropolishotel.com
Location vacances
maisons-vacances.fr
Agence web France, Déploiement Drupal
ebizproduction.com
Arab Printing Press Liban
www.arab-printing-press.com
Hotel Beyrouth Liban
www.hotelcavalier.com
Hotels en Syrie
www.chamhotels.com