A
- Agencement de
Magasins
- Agences de Publicité
- Agences de Voyages
- Alimentation &
Boissons
- Appartements
Meublés
- Architectes
- Architecture
Intérieure / Décoration
- Artisanat
- Assurances


B
- Banques
- Beauté
- Bijouteries


C
- Cafés
- Commerce
- Consultants


D
- Décoration &
Ameublement
- Décoration Extérieure


E
- Environnement /
Traitement Déchets
- Equipements de
Bureaux / Electronique
- Equipement : service
alimentaire, traiteur,
cuisine, blanchisserie


F
- Fleuristes


H
- Hotels 3
- Hotels 4 & 5


I
- Immobilier
- Imprimeries
- Industrie
- Informatique
- Internet


L
- Location de voitures
- Loisirs
- Luminaires


M
- Médias
- Messageries Rapides


P
- Patisseries Orientales,
Patisseries, Chocolats


R
- Restaurants


S
- Securité
- Santé / Technologie
- Services Financiers
- Supermarchés


T
- Télécommunication &
Téléphonie
- Transport










 


 
Retour aux Archives Retours aux infos
English Version

Les inspecteurs vont mettre l'Irak à l'épreuve, Washington guette le faux pas

Les inspecteurs de l'ONU s'apprêtent à mettre l'Irak à l'épreuve après avoir obtenu de ce pays une promesse de coopération totale à son désarmement...

Les inspecteurs de l'ONU s'apprêtent à mettre l'Irak à l'épreuve après avoir obtenu de ce pays une promesse de coopération totale à son désarmement, alors que Washington, qui guette le moindre faux pas, bat le rappel de ses allies pour une éventuelle offensive.

Quatre ans après avoir fui l'Irak à la veille de frappes massives américano-Britanniques, une première équipe d'inspecteurs, qui ont été dotés d'un strict mandat du Conseil de Sécurité, regagne le pays cette semaine.
Ce groupe, qui comporte douze inspecteurs de la commission de contrôle, de vérification et d'inspection de l'ONU et six autres de l'agence internationale de l'énergie atomique se mettra au travail dans les prochains jours.

Le porte parole des inspecteurs a affirmé que les sites soupçonnés de produire des armes prohibées et qui avaient été placés sous surveillance par l'ancienne commission chargée de désarmer l'Irak,l'UNSCOM, seraient les premiers à être visités par les nouveaux inspecteurs.

Trente trios experts de l'ONU sont à pied d’œuvre à Bagdad pour remettre en état de fonctionnement le centre d'inspection, situé à l'hôtel canal, siège des organisations de l'ONU.

L'Irak, qui affirme avoir désarmé, se dit confiant que les inspecteurs ne trouveront pas d'armes de destruction massive et a promis de coopérer pleinement avec eux lors d'une visite de leurs chef ,Hans Blix à Bagdad cette semaine.

Selon le texte de la résolution 1441,adoptée à l'unanimité le 8 Novembre par le Conseil de Sécurité, l'Irak doit faire ,le 8 décembre au plus tard, une déclaration à jour, exacte et complète sur tous les aspects de ses programmes de mise au point d'armes chimiques, biologiques et nucléaires, de missile balistiques et d'autres vecteurs tels que véhicules aériens sans pilote et systèmes de dispersion.

Washington et Londres, qui mettent en doute la volonté du régime de Saddam Hussein de désarmer,ont dors et déjà affirmé qu'une déclaration erronée ou incomplète comme en cas de violation patente de ses obligations par Bagdad et ouvrait donc la voie à une intervention militaire.

"s'il est clair, au travers de cette déclaration, qu'il cherche à jouer le même jeu qu'autrefois, qu'il ne coopérer pas et cherche à gêner le travail des inspecteurs, cela sera un signal fort pour la communauté internationale concernant ce que nous pourrions avoir à faire dans l'avenir" a ainsi déclare le secrétaire d'Etat américain Collin Powell.

Signe de sa détermination de recourir à la force, Washington a annoncé avoir contacté une cinquantaine de pays pour former si nécessaire une coalition contre l'Irak.

Les pays de l'OTAN, réunis à Prague, se sont dits prêts à prendre des mesures efficaces pour aider l'ONU à désarmer l'Irak, en omettant cependant soigneusement d'évoquer d'éventuelles opérations militaires.

Moscou, allié traditionnel de l'Irak, s'était opposé avec la France à tout recours automatique à la force au cours de laborieuses discussions qui avaient abouti à l'adoption du texte le 8 novembre dernier .

Le président français Jacques Chirac a réaffirmé qu'il appartiendra au Conseil de Sécurité et non aux Etats Unis de définir ce qu'est une violation patente par l'Irak de ses obligations.

en Irak, les chrétiens ont organisés des messes à travers le pays et leurs concitoyens musulmans ont prié en même temps dans les mosquées pour éloigner le spectre de la guerre.

Et pour accroître la pression sur Bagdad, les Etats Unis ont estime que la poursuite de tirs irakiens contre les avions américains et britanniques survolant les zones d'exclusion aérienne dans le nord et le sud de l'Irak constituait une violation patente de la résolution 1441,évoquant une recours devant l'ONU.

Ces zones, imposées après la guerre du golfe, ne font pas l'objet d'une résolution internationale et ne sont pas reconnues par Bagdad qui s'estime en droit de tirer sur les avions américains et britanniques qui les survolent.

Amman,01Decembre2002
info
The Star


Géographie
Quelques Repères
A Voir en Jordanie
Vue d'Ensemble
Foires & Salons
Adresses Utiles
Médias de 1stjordan
Impact de 1stjordan
La 1stjordan Card
Revue de Presse
Traçabilité fruits et légumes, Gestion commerciale fruits et légumes, Etiquetage fruits et légumes
www.informia.fr
Exotica - Fleuriste Vente en ligne
www.exotica.com.lb
Ingénierie et Conseil Liban
www.spectrumlb.com
Bijouterie Liban
www.nsoulijewelry.com
Hotel à Beyrouth, Liban
acropolishotel.com
Location vacances
maisons-vacances.fr
Agence web France, Déploiement Drupal
ebizproduction.com
Arab Printing Press Liban
www.arab-printing-press.com
Hotel Beyrouth Liban
www.hotelcavalier.com
Hotels en Syrie
www.chamhotels.com