A
- Agencement de
Magasins
- Agences de Publicité
- Agences de Voyages
- Alimentation &
Boissons
- Appartements
Meublés
- Architectes
- Architecture
Intérieure / Décoration
- Artisanat
- Assurances


B
- Banques
- Beauté
- Bijouteries


C
- Cafés
- Commerce
- Consultants


D
- Décoration &
Ameublement
- Décoration Extérieure


E
- Environnement /
Traitement Déchets
- Equipements de
Bureaux / Electronique
- Equipement : service
alimentaire, traiteur,
cuisine, blanchisserie


F
- Fleuristes


H
- Hotels 3
- Hotels 4 & 5


I
- Immobilier
- Imprimeries
- Industrie
- Informatique
- Internet


L
- Location de voitures
- Loisirs
- Luminaires


M
- Médias
- Messageries Rapides


P
- Patisseries Orientales,
Patisseries, Chocolats


R
- Restaurants


S
- Securité
- Santé / Technologie
- Services Financiers
- Supermarchés


T
- Télécommunication &
Téléphonie
- Transport










 


 
Retour aux Archives Retours aux infos
English Version

Les droits de l'homme au coeur du partenariat euro-méditerranéen

L'Union européenne veut faire du respect de l'individu une condition importante à l'octroi de ses aides.

La deuxième session du séminaire sur les médias et les droits de l'homme a débuté hier dans les locaux de l'agence MAP à Rabat. C'est une rencontre organisée par l'Institut pour les relations entre l'Italie, l'Afrique, l'Amérique latine et le Moyen-Orient (IPALMO), dans le cadre du programme Meda-Democracy de l'Union européenne.

L'objectif principal du cours de formation destiné à plusieurs journalistes des deux rives de la Méditerranée est de débattre du rapprochement entre l'UE et ses voisins du sud et de dynamiser leur coopération.

Le président de l'Ipalmo, Gianni de Michelis, ancien ministre italien des Affaires étrangères, a estimé, lors de son allocution, que le grand défi pour les pays convaincus de la dimension européenne de l'Union est d'assurer un saut qualitatif au processus de Barcelone, initié en 1995 et qui tarde à atteindre les objectifs escomptés. A ce titre, le rôle des médias est décisif dans la mesure où il permet d'impliquer davantage l'opinion publique. A ce titre, l'analyse de notions telles que la liberté de la presse et le degré de participation des ONG des pays du sud s'impose. En d'autres termes, les droits de l'homme deviennent une condition sine qua non pour la relance du processus de Barcelone et le renforcement du partenariat Nord-Sud. Et pour cause, les droits humains sont une valeur partagée par l'ensemble des pays membres de l'UE.

Dans le même sens, le chargé de programmation à la Commission européenne, Peter Frish, s'est attardé sur la notion de bonne gouvernance. Celle-ci a été mentionnée pour la première fois, en 1989, par la Banque Mondiale en parlant de “l'exercice du pouvoir politique qui consiste à gérer les Affaires publiques”. D'autres organisations internationales comme le PNUD et le FMI ont avancé leur propre définition. Quant à l'UE, qui détient un mandat politique, elle définit la bonne gouvernance comme une “gestion saine des ressources de l'Etat”. En parlant des pays du sud de la Méditerranée, Frish estime que dans certains cas il y a une contradiction entre les potentialités de croissance d'un Etat et ses réalisations effectives en matière de développement.

C'est justement la bonne gouvernance qui fait défaut dans ce cas. Pour faire face à cela, depuis 2000, date de lancement du Meda II, l'UE a intégré la composante politique dans sa coopération avec ses partenaires du Sud. C'est le cas de l'aide à la réforme de la justice marocaine. Pour sa part, Abdejalil Saubry, chef de la division de l'Union européenne au ministère marocain des Affaires étrangères, a souligné qu'il est difficile de parler de “coopération entre égaux dans les relations euro-méditerranéenne à cause notamment de la disparité économique entre le Nord et le Sud. Il préfère plutôt utiliser la notion de partenariat équilibré. Saubry relève également la confrontation de deux situations: homogénéité des pays de l'UE, d'une part et l'hétérogénéité des pays de la rive sud de la Méditerranée. Ainsi, il suggère pour passer à une vitesse supérieure dans le processus de Barcelone, de “créer une structure paritaire de prise de décision, de mettre en place un système graduel de coprésidence et d'alterner les lieux de réunion des pays membres de ce processus”.

Casablanca,07Janvier2003
Abdelmohsin EL HASSOUNI
L'Economiste


Géographie
Quelques Repères
A Voir en Jordanie
Vue d'Ensemble
Foires & Salons
Adresses Utiles
Médias de 1stjordan
Impact de 1stjordan
La 1stjordan Card
Revue de Presse
Traçabilité fruits et légumes, Gestion commerciale fruits et légumes, Etiquetage fruits et légumes
www.informia.fr
Exotica - Fleuriste Vente en ligne
www.exotica.com.lb
Ingénierie et Conseil Liban
www.spectrumlb.com
Bijouterie Liban
www.nsoulijewelry.com
Hotel à Beyrouth, Liban
acropolishotel.com
Location vacances
maisons-vacances.fr
Agence web France, Déploiement Drupal
ebizproduction.com
Arab Printing Press Liban
www.arab-printing-press.com
Hotel Beyrouth Liban
www.hotelcavalier.com
Hotels en Syrie
www.chamhotels.com