A
- Agencement de
Magasins
- Agences de Publicité
- Agences de Voyages
- Alimentation &
Boissons
- Appartements
Meublés
- Architectes
- Architecture
Intérieure / Décoration
- Artisanat
- Assurances


B
- Banques
- Beauté
- Bijouteries


C
- Cafés
- Commerce
- Consultants


D
- Décoration &
Ameublement
- Décoration Extérieure


E
- Environnement /
Traitement Déchets
- Equipements de
Bureaux / Electronique
- Equipement : service
alimentaire, traiteur,
cuisine, blanchisserie


F
- Fleuristes


H
- Hotels 3
- Hotels 4 & 5


I
- Immobilier
- Imprimeries
- Industrie
- Informatique
- Internet


L
- Location de voitures
- Loisirs
- Luminaires


M
- Médias
- Messageries Rapides


P
- Patisseries Orientales,
Patisseries, Chocolats


R
- Restaurants


S
- Securité
- Santé / Technologie
- Services Financiers
- Supermarchés


T
- Télécommunication &
Téléphonie
- Transport










 


 
Retour aux Archives Retours aux infos
English Version

Finance & banques en Jordanie

Le secteur bancaire jordanien est très dynamique et libéral. 21 banques le composent, cinq d’entre elles filiales de banques étrangères, dont trois occidentales (HSBC, Standard Chartered et Citygroup). Par ailleurs, cinq banques sont des banques d’investissement, bien que leurs activités diffèrent peu des autres banques commerciales, et deux sont des banques islamiques. En plus de ces 21 banques, il existe quatre organismes spécialisés dans le crédit pour les secteurs agricole (Agricultural Credit Corporation), industriel (Industrial Development Bank), de l’habitat (Beitna) et du développement rural (Cities and Villages Development Bank). Trois banques nouvellement établies commenceront bientôt leurs opérations, la National Bank of Kuwait, l’Audi Bank et la BLOM du Liban.

Les deux plus grandes banques en termes d’actifs sont l’Arab Bank (26 milliards de dollars US d’actifs) dont la présence internationale est très importante et la Housing Bank for Trade and Finance (2,3 milliards d’US$). Une nouvelle loi sur les opérations bancaires, qui vise à améliorer l'efficacité du secteur, est entrée en vigueur en 2000. Cette nouvelle loi protège les intérêts des déposants, diminue les risques du marché monétaire, s’oppose à une concentration excessive des activités de prêt et inclut des mesures sur de nouvelles pratiques en matière d'opérations bancaires (e-commerce, opérations bancaires par internet) et sur le blanchissement d'argent.

Après les difficultés enregistrées par la Jordanie à partir du milieu des années quatre-vingt-dix, une nouvelle loi bancaire, votée en 2000, a assaini le secteur avec un renforcement de la lutte contre le blanchiment, une protection plus grande des déposants, ainsi que des règles nouvelles pour encadrer le commerce et la banque en ligne. Les réserves en devises étrangères ont atteint 5,2 milliards d'US$ en 2002, comparés à 1,7 milliard d'US$ en 1997. Les réserves ont été notamment accrues par l’apport des privatisations et les transferts des ouvriers jordaniens émigrés.
Quant au crédit, près du quart du financement des banques sont allés au financement des activités de commerce en 2002, 22 % aux investissements en portefeuille et 17 % au secteur de la construction. Le secteur industriel a lui bénéficié de 15 % des crédits.

La Banque centrale de Jordanie, l’autorité de supervision du système financier, autorise le crédit en devises à la condition que les remboursements des prêts se fassent aussi en devises. Le dinar jordanien s’échangeait à environ 1,27 dinar pour un Euro (septembre 2003). Il est totalement convertible pour toutes les opérations commerciales et les transferts de capitaux.

La présence d’une véritable Bourse des valeurs renforce le rayonnement du pôle bancaire et financier jordanien. Le marché des capitaux est limité en Jordanie, avec une capitalisation approximative de 9,8 milliards d'US$, soit environ 70 % du PIB. Il existe 30 entreprises de courtage et 159 compagnies listées à la Bourse d’Amman. 37 % de la capitalisation est détenu par des non-jordaniens.

Un rapport récent de Moody's a amélioré le rating des dépôts en devise étrangère de la Jordan’s Housing Bank for Trade and Finance de la Cairo-Amman Bank. Ceci fait suite à l’augmentation du plafond des dépôts en devise étrangère de la Jordanie. Le rapport a également amélioré la notation de la Jordanie (note Ba2), avec une perspective stable, en dépit du scepticisme antérieur lié à la guerre d’Irak.

Marseille,16Août2004
Rédaction
Finances Méditerranée


Géographie
Quelques Repères
A Voir en Jordanie
Vue d'Ensemble
Foires & Salons
Adresses Utiles
Médias de 1stjordan
Impact de 1stjordan
La 1stjordan Card
Revue de Presse
Traçabilité fruits et légumes, Gestion commerciale fruits et légumes, Etiquetage fruits et légumes
www.informia.fr
Exotica - Fleuriste Vente en ligne
www.exotica.com.lb
Ingénierie et Conseil Liban
www.spectrumlb.com
Bijouterie Liban
www.nsoulijewelry.com
Hotel à Beyrouth, Liban
acropolishotel.com
Location vacances
maisons-vacances.fr
Agence web France, Déploiement Drupal
ebizproduction.com
Arab Printing Press Liban
www.arab-printing-press.com
Hotel Beyrouth Liban
www.hotelcavalier.com
Hotels en Syrie
www.chamhotels.com