A
- Agencement de
Magasins
- Agences de Publicité
- Agences de Voyages
- Alimentation &
Boissons
- Appartements
Meublés
- Architectes
- Architecture
Intérieure / Décoration
- Artisanat
- Assurances


B
- Banques
- Beauté
- Bijouteries


C
- Cafés
- Commerce
- Consultants


D
- Décoration &
Ameublement
- Décoration Extérieure


E
- Environnement /
Traitement Déchets
- Equipements de
Bureaux / Electronique
- Equipement : service
alimentaire, traiteur,
cuisine, blanchisserie


F
- Fleuristes


H
- Hotels 3
- Hotels 4 & 5


I
- Immobilier
- Imprimeries
- Industrie
- Informatique
- Internet


L
- Location de voitures
- Loisirs
- Luminaires


M
- Médias
- Messageries Rapides


P
- Patisseries Orientales,
Patisseries, Chocolats


R
- Restaurants


S
- Securité
- Santé / Technologie
- Services Financiers
- Supermarchés


T
- Télécommunication &
Téléphonie
- Transport










 


 
Retour aux Archives Retours aux infos
English Version

Réponse aux questions sur la crise libanaise - par Zeina Karam

Quelques questions et leur réponse sur la crise au Liban, où les manifestations pro ou anti-syriennes se multiplient à l'appel des forces politiques.
Sous la pression internationale et à la suite des démonstrations de force de l'opposition, la Syrie a commencé a retirer certaines de ses troupes, mais n'a pas encore annoncé de date pour un retrait total.

Réagissez... Sur le forum de First Lebanon...

Le mois dernier, le premier ministre prosyrien Omar Karamé a démissionné, mais le président Emile Lahoud lui a demandé de former un nouveau gouvernement. Des élections législatives sont prévues en mai.

- Le retrait syrien
La Syrie n'a fixé aucune date pour un retrait total. Pour l'instant, 4.000 soldats syriens au moins ont quitté le Liban, 10.000 restent encore dans le pays, la plupart cantonnées dans la vallée du Bekaa à l'est du pays. Les agents des renseignements militaires syriens ont fui l'ouest du Liban, notamment la capitale Beyrouth, et sont en train de quitter Tripoli (nord), la deuxième ville du pays.

- Un nouveau gouvernement?
La situation est au point mort. Le Premier ministre pro-syrien Omar Karamé a démissionné le 28 février, mais le président Emile Lahoud l'a rappelé dix jours plus tard pour former un gouvernement d'union nationale. Pour l'opposition antisyrienne, le retour de Karamé a été perçu comme un affront. Les partis d'opposition refusent de participer à un gouvernement d'union nationale tant que les troupes syriennes n'ont pas quitté le pays, que les chefs militaires pro-syriens n'ont pas été limogés. Ils réclament en outre une enquête sur la mort de l'ancien Premier ministre Rafic Hariri.

- Les élections législatives
Elles doivent se tenir avant l'expiration du mandat du Parlement le 31 mai. Mais pour que le scrutin soit possible, un nouveau gouvernement doit être désigné, susceptible d'approuver une loi électorale.

- Les manifestations
Lundi, environ un million de Libanais venus de tout le pays ont manifesté sur la place des Martyrs pour protester contre la présence syrienne, point culminant d'une série de manifestations pro et anti-syriennes depuis le début de la crise. Le 8 mars, le parti Hezbollah et d'autres formations prosyriennes avaient manifesté en faveur de Damas.
Certains partis d'opposition demandent le départ du président Lahoud, dont le mandat a été reconduit en septembre pour trois ans et qu'ils considèrent comme une marionnette de Damas. Des élus de l'opposition essaient d'obtenir des soutiens dans les capitales arabes, en Europe et en Russie.

- L'enquête sur l'assassinat de Rafic Hariri
Une mission d'enquête des Nations unies a quitté Beyrouth mercredi. Dirigée par l'Irlandais Peter Fitzgerald, elle doit désormais énoncer ses conclusions au secrétaire général de l'ONU Kofi Annan. L'opposition libanaise accuse le gouvernement et son allié syrien d'avoir joué un rôle dans cet assassinat et de vouloir étouffer l'affaire. Les auteurs de l'assassinat de Hariri et de 17 autres personnes, tuées le 14 février par une forte charge explosive, ne sont toujours pas identifiés.

- La place des Martyrs
C'est sur cette immense place de Beyrouth qu'est enterré Rafic Hariri. L'endroit est devenu un lieu de pélerinage, visité chaque jour par des centaines de personnes. Au pied de la statue des Martyrs, des militants antisyriens ont installé des tentes et affirment qu'ils ne quitteront pas la place tant que les exigences de l'opposition n'auront pas été remplies.

- L'influence de la crise en Syrie
Les médias officiels syriens ont verrouillé l'information sur la crise au Liban, insistant surtout sur les manifestations prosyriennes: celle du Hezbollah le 8 mars a été retransmise en direct. Mais aucune photographie de la manifestation de l'opposition de lundi n'est parue dans la presse. Reste que les Syriens qui reçoivent la télévision par satellite ont suivi de très près la crise.

- Beyrouth
La ville, d'habitude grouillante d'activité, tourne un peu au ralenti. De nombreuses chambres d'hôtels sont vides. Les affaires ont baissé et la banque centrale vend massivement des dollars pour soutenir le cours de la livre libanaise.

Réagissez... Sur le forum de First Lebanon...

Beyrouth,18Mars2005
Rédaction
Le Nouvel Observateur


Géographie
Quelques Repères
A Voir en Jordanie
Vue d'Ensemble
Foires & Salons
Adresses Utiles
Médias de 1stjordan
Impact de 1stjordan
La 1stjordan Card
Revue de Presse
Traçabilité fruits et légumes, Gestion commerciale fruits et légumes, Etiquetage fruits et légumes
www.informia.fr
Exotica - Fleuriste Vente en ligne
www.exotica.com.lb
Ingénierie et Conseil Liban
www.spectrumlb.com
Bijouterie Liban
www.nsoulijewelry.com
Hotel à Beyrouth, Liban
acropolishotel.com
Location vacances
maisons-vacances.fr
Agence web France, Déploiement Drupal
ebizproduction.com
Arab Printing Press Liban
www.arab-printing-press.com
Hotel Beyrouth Liban
www.hotelcavalier.com
Hotels en Syrie
www.chamhotels.com