A
- Agencement de
Magasins
- Agences de Publicité
- Agences de Voyages
- Alimentation &
Boissons
- Appartements
Meublés
- Architectes
- Architecture
Intérieure / Décoration
- Artisanat
- Assurances


B
- Banques
- Beauté
- Bijouteries


C
- Cafés
- Commerce
- Consultants


D
- Décoration &
Ameublement
- Décoration Extérieure


E
- Environnement /
Traitement Déchets
- Equipements de
Bureaux / Electronique
- Equipement : service
alimentaire, traiteur,
cuisine, blanchisserie


F
- Fleuristes


H
- Hotels 3
- Hotels 4 & 5


I
- Immobilier
- Imprimeries
- Industrie
- Informatique
- Internet


L
- Location de voitures
- Loisirs
- Luminaires


M
- Médias
- Messageries Rapides


P
- Patisseries Orientales,
Patisseries, Chocolats


R
- Restaurants


S
- Securité
- Santé / Technologie
- Services Financiers
- Supermarchés


T
- Télécommunication &
Téléphonie
- Transport










 


 
Retour aux Archives Retours aux infos
English Version

Et si le pťtrole restait aussi cher

Un p√©trole aussi cher, c'est une calamit√©¬†pour l'√©cnomie ! Encore une id√©¬•¬†re√߬Ķ¬• qu?il va falloir bien nuancer et m√™¬≠¬• briser dans certains aspects. Y compris pour le Liban qui peut, sous conditions, en tirer b√©¬ģ¬©fice.

liban

Les fluctuations des prix p√©¬ī¬≤oliers se sont toujours sold√©¬•¬≥ par des effets cycliques sur le d√©¬∂¬•loppement √©¬£¬Įnomique de notre r√©¬ß¬©on. Dans le sens o?hausse des prix du brut est souvent accompagn√©¬•¬†par un trend ascendant des taux de croissance du PIB alors qu?une baisse des prix se traduit souvent par un trend descendant. Or, √©¬ī¬°nt donn√©¬†¬¨?imbrication des √©¬£¬Įnomies des pays de la r√©¬ß¬©on, la fluctuation des prix p√©¬ī¬≤oliers, et par cons√©¬Ī¬Ķent ses effets cycliques, ne concerne pas seulement les producteurs, mais √©¬ß¬°lement les autres pays de la r√©¬ß¬©on. Cette constatation s?est manifest√©¬•¬†par exemple de 1981 √†¬†¬¨a fin des ann√©¬•¬≥ 90 avec la chute des prix r√©¬•¬¨s du p√©¬ī¬≤ole, qui s?est r√©¬į¬•rcut√©¬•¬†par une morosit√©¬†¬©conomique dans l?ensemble de la r√©¬ß¬©on, avec un taux de croissance du PIB arabe par t√™¬ī¬• presque nul.

Le Liban n?√©¬£¬®appe pas en g√©¬ģ¬©ral √†¬†¬£ette corr√©¬¨¬°tion. En effet, toute hausse des prix du p√©¬ī¬≤ole engendre des liquidit√©¬≥¬†soutenues, ce qui a pour effet d?encourager les investissements directs provenant des pays du Golfe. Elle dope par la m√™¬≠¬• occasion les transferts financiers de la part des ressortissants libanais, entre autres, qui travaillent dans ces pays. Parall√®¬¨¬•ment, cette hausse active g√©¬ģ¬©ralement les √©¬£¬®anges commerciaux avec les pays non producteurs. Dans le cas sp√©¬£¬©fique libanais, l?am√©¬¨¬©oration des revenus p√©¬ī¬≤oliers a, par ailleurs, des implications directes sur le mouvement touristique dans le pays.

Mais quels facteurs sont √†¬†¬¨?origine de ce mouvement de prix ? Depuis l?invasion de l?Irak par les troupes am√©¬≤¬©caines, les prix p√©¬ī¬≤oliers se sont emball√©¬≥¬ģ On pensait alors, √†¬†¬Ķn certain moment, que la hausse √©¬ī¬°it exclusivement command√©¬•¬†par des facteurs politiques. Or, le d√©¬Ę¬°t tr√®¬≥¬†m√©¬§¬©atis√©¬†¬≥ur le march√©¬†¬į√©¬ī¬≤olier semble d√©¬ß¬°ger des argumentations qui plaident en faveur d?une multitude d?autres facteurs.

Les leviers de l?√©¬£¬Įnomie

Parmi les facteurs les plus fr√©¬Ī¬Ķemment mis en avant, on peut citer les suivants :
? La consommation mondiale du p√©¬ī¬≤ole s?est accrue √†¬†¬Ķn rythme plus soutenu que pr√©¬∂¬Ķ. Alors que l?Agence internationale de l?√©¬ģ¬•rgie (AIE) avait tabl√©¬†¬≥ur une croissance de 1,3 % en 2004, on s?est retrouv√©¬†¬•n fin d?ann√©¬•¬†avec un taux de 3,2 %. Dans le cas de la Chine, la croissance r√©¬•¬¨le a √©¬ī¬© de 3 fois sa pr√©¬∂¬©sion ant√©¬≤¬©eure (de 5 √†¬†¬Ī5 %).
? Pour le FMI, ce sont les capacit√©¬≥¬†de production des pays producteurs qui n?arrivent plus √†¬†¬≥uivre le rythme de la hausse de la demande, car, durant les ann√©¬•¬≥ 90, les nouveaux investissements d?exploration furent insuffisants. Pour une raison vicieusement simple : la baisse des prix du brut et donc des revenus p√©¬ī¬≤oliers n√©¬£¬•ssaire √†¬†¬¨?investissement durant cette m√™¬≠¬• p√©¬≤¬©ode. L?AIE confirme le bien-fond√©¬†¬§e cet argument en indiquant que la capacit√©¬†¬§e production des pays de l?OPEP n?a enregistr√©¬†¬Īu?une hausse marginale durant la p√©¬≤¬©ode 1980-2000.
? Les nouvelles d√©¬£¬Įuvertes d?hydrocarbures √†¬†¬¨?ext√©¬≤¬©eur de la zone OPEP n?ont pas √©¬ī¬© significatives durant cette m√™¬≠¬• p√©¬≤¬©ode. Il en va de m√™¬≠¬• pour les nouvelles sources alternatives d?√©¬ģ¬•rgie, dont le potentiel a √©¬ī¬© frein√©¬†¬©galement √†¬†¬£ause des faibles prix du p√©¬ī¬≤ole.

Ainsi, ces facteurs militent en faveur d?une hausse des prix ou du moins en faveur du maintien des niveaux actuels. Dans le cas du p√©¬ī¬≤ole-OPEP, les prix sont pass√©¬≥¬¨ en moyenne pond√©¬≤¬©e annuelle, de 28 $/baril en 2003 √†¬†¬įlus de 36 $ en 2004.
Ceci dit, les th√®¬≥¬•s assumant la responsabilit√©¬†¬§u marasme √©¬£¬Įnomique am√©¬≤¬©cain et europ√©¬•¬ģ √†¬†¬£e rench√©¬≤¬©ssement n?ont pas de fondement. Malgr√©¬†¬¨e tapage m√©¬§¬©atique, tr√®¬≥¬†politis√©¬¨¬†orchestr√©¬†¬† cet √©¬ß¬°rd, les institutions internationales concern√©¬•¬≥ sont d?accord pour reconna√ģ¬ī¬≤e l?importance des facteurs non politiques dans la d√©¬ī¬•rmination des nouvelles structures des prix du p√©¬ī¬≤ole. Abstraction faite de la suite des √©¬∂¬©nements en Irak, ou encore de la situation au Venezuela, au Nigeria et en Russie, ces institutions pr√©¬∂¬Įient pour les ann√©¬•¬≥ 2005 et 2006 le maintien des prix aux niveaux √©¬¨¬•v√©¬≥¬†actuels. Et pour bien d√©¬≠¬Ļstifier le vrai impact de la hausse des prix du p√©¬ī¬≤ole sur l?√©¬£¬Įnomie mondiale, on peut se r√©¬¶¬©rer au dernier rapport du FMI (fin 2004) qui a montr√©¬†¬Īue la hausse moyenne pond√©¬≤¬©e de 8 $ par baril en 2004 ne s?est r√©¬į¬•rcut√©¬•¬†que par une ponction du PIB mondial de 0,3 %. Sachant que cet effet n√©¬ß¬°tif a vari√©¬†¬§ans une fourchette allant de 0,3 % pour les √Ȭīats-Unis et l?Europe √†¬†¬į,7 % pour les √©¬£¬Įnomies asiatiques et √†¬†¬Ī,3 % pour l?Inde.

Effets b√©¬ģ¬©fiques

On devrait donc s?attendre √†¬†¬Ķne certaine consolidation des niveaux actuels des prix. Et √†¬†¬≠oyen et long terme, une augmentation progressive et raisonnable serait m√™¬≠¬• souhait√©¬•¬†compte tenu des avantages qu?elle induirait, m√™¬≠¬• du point de vue des principales institutions internationales concern√©¬•¬≥. Ces avantages concernent la majorit√©¬†¬§es joueurs internationaux int√©¬≤¬•ss√©¬≥¬†par l?or noir et se pr√©¬≥¬•ntent comme suit :
? Au niveau des pays producteurs, la consolidation des prix √©¬¨¬•v√©¬≥¬†les aidera √†¬†¬©nvestir encore plus dans l?exploration et donc √†¬†¬§iversifier leurs zones de production. Ceci rev√™¬ī¬†un int√©¬≤¬™t strat√©¬ß¬©que pour la s√©¬£¬Ķrit√©¬†¬§e l?approvisionnement √†¬†¬¨?√©¬£¬®elle internationale puisque, selon les pr√©¬∂¬©sions disponibles, les pays de l?OPEP seraient appel√©¬≥¬†√†¬†¬¶ournir au moins 70 % de la demande p√©¬ī¬≤oli√®¬≤¬• additionnelle mondiale durant les 3 prochaines d√©¬£¬•nnies. D?ici √†¬†¬≤030, plus de 1 000 milliards $ d?investissements nouveaux seront n√©¬£¬•ssaires pour que l?OPEP puisse atteindre les niveaux de production exig√©¬≥¬†qui devraient passer de 28 millions de barils/jour en 2002 (sur un total mondial de 77 millions) √†¬†¬∂5 millions de barils/jour en 2030 (sur un total mondial de 121 millions). Le maintien des prix √©¬¨¬•v√©¬≥¬†permettra, par ailleurs, aux pays producteurs de surmonter les d√©¬¶¬©s √©¬£¬Įnomiques et sociaux auxquels ils sont confront√©¬≥¬¨ notamment en mati√®¬≤¬• de ch?e, de dette publique, de pauvret√©¬¨¬†d?int√©¬ß¬≤isme de tout genre.
? Au niveau des consommateurs, la consolidation des prix √©¬¨¬•v√©¬≥¬†contribuera √†¬†¬≤ationaliser l?utilisation du p√©¬ī¬≤ole et √†¬†¬¨imiter le gaspillage inh√©¬≤¬•nt au mode de consommation actuel. Des consommateurs qui auront tendance √†¬†¬¶aire pression sur les gouvernements en vue de diversifier davantage les sources d?√©¬ģ¬•rgie propres et in√©¬į¬Ķisables (solaire, √©¬Į¬¨ienne, hydraulique). De plus, la hausse des prix encouragera les producteurs du Nord √†¬†¬©nvestir davantage dans leurs chantiers, et √†¬†¬≥?assurer une plus grande s√©¬£¬Ķrit√©¬†¬•n mati√®¬≤¬• d?approvisionnement. Les pays consommateurs b√©¬ģ¬©ficieront √©¬ß¬°lement de l?accroissement des revenus p√©¬ī¬≤oliers des pays producteurs sous forme d?intensification des √©¬£¬®anges commerciaux.
? Au niveau des compagnies p√©¬ī¬≤oli√®¬≤¬•s, il est √©¬∂¬©dent que leurs profits tendront √†¬†¬°ugmenter. Ceci a toujours √©¬ī¬© le cas auparavant, m√™¬≠¬• durant les p√©¬≤¬©odes de crise aigu√ꬆ¬®chocs p√©¬ī¬≤oliers, 1re et 2e guerre du Golfe). D?ailleurs, durant les 3 derni√®¬≤¬•s ann√©¬•¬≥ de hausse des prix, ces compagnies ont pu augmenter de plus de 50 % leurs d√©¬į¬•nses en mati√®¬≤¬• d?exploration et de d√©¬∂¬•loppement p√©¬ī¬≤olier.
Si cette analyse, fond√©¬•¬†sur une relecture de la litt√©¬≤¬°ture p√©¬ī¬≤oli√®¬≤¬• sp√©¬£¬©alis√©¬•¬¨ se concr√©¬ī¬©se dans les ann√©¬•¬≥ √†¬†¬∂enir, ceci signifie que le monde, y compris le Liban, devrait se pr√©¬į¬°rer √†¬†¬Ķne √®¬≤¬• de prix p√©¬ī¬≤oliers √©¬¨¬•v√©¬≥¬†et donc essayer d?en tirer les b√©¬ģ¬©fices tout en limitant les surco?

Bon nombre de conditions sont requises pour que le Liban sorte gagnant de cet enjeu : un consensus et une stabilit√©¬†¬įolitiques, une vision futuriste en mati√®¬≤¬• de d√©¬∂¬•loppement √©¬£¬Įnomique, des r√©¬¶¬Įrmes, une nouvelle politique √©¬ģ¬•rg√©¬ī¬©que qui devrait faire r√©¬°¬£tiver l?industrie de raffinage et le r√©¬≥¬•au de transport. Plus un assainissement du climat d?investissement qui encouragera le flux des capitaux productifs et une meilleure int√©¬ß¬≤ation dans l?environnement √©¬£¬Įnomique arabe. Tout ceci lui permettra, non seulement de r√©¬£¬Ķp√©¬≤¬•r le soutien arabe ant√©¬≤¬©eurement promis, mais d?en solliciter davantage √†¬†¬§es fins claires et pr√©¬£¬©ses.

Beyrouth,27Juin2005
Kamal Hamdan
Le Commerce du Levant


Géographie
Quelques Repères
A Voir en Jordanie
Vue d'Ensemble
Foires & Salons
Adresses Utiles
Médias de 1stjordan
Impact de 1stjordan
La 1stjordan Card
Revue de Presse
Traçabilité fruits et légumes, Gestion commerciale fruits et légumes, Etiquetage fruits et légumes
www.informia.fr
Exotica - Fleuriste Vente en ligne
www.exotica.com.lb
Ingénierie et Conseil Liban
www.spectrumlb.com
Bijouterie Liban
www.nsoulijewelry.com
Hotel à Beyrouth, Liban
acropolishotel.com
Location vacances
maisons-vacances.fr
Agence web France, Déploiement Drupal
ebizproduction.com
Arab Printing Press Liban
www.arab-printing-press.com
Hotel Beyrouth Liban
www.hotelcavalier.com
Hotels en Syrie
www.chamhotels.com