A
- Agencement de
Magasins
- Agences de Publicité
- Agences de Voyages
- Alimentation &
Boissons
- Appartements
Meublés
- Architectes
- Architecture
Intérieure / Décoration
- Artisanat
- Assurances


B
- Banques
- Beauté
- Bijouteries


C
- Cafés
- Commerce
- Consultants


D
- Décoration &
Ameublement
- Décoration Extérieure


E
- Environnement /
Traitement Déchets
- Equipements de
Bureaux / Electronique
- Equipement : service
alimentaire, traiteur,
cuisine, blanchisserie


F
- Fleuristes


H
- Hotels 3
- Hotels 4 & 5


I
- Immobilier
- Imprimeries
- Industrie
- Informatique
- Internet


L
- Location de voitures
- Loisirs
- Luminaires


M
- Médias
- Messageries Rapides


P
- Patisseries Orientales,
Patisseries, Chocolats


R
- Restaurants


S
- Securité
- Santé / Technologie
- Services Financiers
- Supermarchés


T
- Télécommunication &
Téléphonie
- Transport










 


 
Retour aux Archives Retours aux infos
English Version

Amnesty dénonce des "centres de détention secrets" américains

Amnesty International dénonce l'existence de "centres de détention secrets" américains, dans un rapport publié mercredi. L'organisation de défense des droits de l'homme cite les témoignages de deux hommes, actuellement incarcérés dans une prison yéménite.

Salah Nasser Salim Ali et Muhammad Faraj Ahmed Bashmilah, deux amis yéménites qui vivaient en Indonésie, ont affirmé qu'ils ont été arrêtés séparément, le premier en Indonésie en août 2003 et le second en Jordanie en octobre 2003.

Salah Nasser Salim Ali aurait ensuite été transféré en Jordanie par avion. Ils ont dit avoir été torturés pendant quatre jours par des membres des services de renseignement jordaniens, avant d'être transférés par avion vers des prisons souterraines non identifiées, où ils auraient été maintenus à l'isolement et sans inculpation par des gardes américains pendant plus de dix-huit mois au total.

Le vol depuis la Jordanie vers leur premier lieu de détention aurait duré entre trois heures et demie et quatre heures et demie. Six à huit mois plus tard, ils auraient été transférés dans une prison moderne, gérée par des Américains et située à trois heures de vol de la précédente, où ils étaient interrogés tous les jours. Dans les deux prisons, de la musique occidentale était diffusée, selon eux, 24 heures sur 24 dans les cellules.

Ils ont finalement été transférés en mai 2005 au Yémen, où ils ont été incarcérés par les autorités yéménites.

Un aperçu d'une situation générale ?

"Nous craignons que le récit de ces deux hommes ne donne qu'un aperçu de la situation plus générale des détentions secrètes par les autorités américaines dans le monde entier", a déclaré Sharon Critoph, chercheuse d'Amnesty International sur l'Amérique du Nord.

Elle a appelé les autorités américaines à "révéler l'identité de toutes les personnes détenues en secret, préciser le lieu de leur incarcération et ouvrir ces lieux à une inspection internationale".

Un archipel du Goulag, selon Amnesty

Mardi, le quotidien britannique Times avait affirmé que la Grande-Bretagne avait demandé à la CIA d'interroger les terroristes présumés qu'elle détient dans des endroits secrets, pour identifier les cerveaux des attentats de Londres.

La presse américaine a depuis longtemps révélé l'existence de ce réseau de détention secret, en marge des lois, dans des pays comme la Jordanie, le Pakistan, sur des bases militaires ou même des navires de guerre. La prison de Guantanamo bay n'est que la partie visible de ce réseau, comparé par ses détracteurs à un archipel du Goulag.

Une tactique terroriste ?

Un porte-parole du ministère de la Défense a déclaré qu'il était difficile de répondre à un rapport qui n'a pas encore été publié, mais que les manuels d'instruction d'Al-Qaida "insistent sur la tactique de faire de fausses accusations de mauvais traitements."

Les Etats-Unis nient l'existence de lieux de détentions clandestins, et affirment qu'ils détiennent les terroristes présumés sur la base de Guantanamo, à Cuba, et en Irak ou en Afghanistan.

En juin, des dirigeants américains ont réfuté une suggestion de l'expert spécial sur la torture de l'ONU, Manfred Nowak, selon lequel des zones de détentions non officielles pourraient inclure des navires de guerre américains croisant dans les eaux internationales.

Zurich,07Novembre2005
Rédaction
TSR


Géographie
Quelques Repères
A Voir en Jordanie
Vue d'Ensemble
Foires & Salons
Adresses Utiles
Médias de 1stjordan
Impact de 1stjordan
La 1stjordan Card
Revue de Presse
Traçabilité fruits et légumes, Gestion commerciale fruits et légumes, Etiquetage fruits et légumes
www.informia.fr
Exotica - Fleuriste Vente en ligne
www.exotica.com.lb
Ingénierie et Conseil Liban
www.spectrumlb.com
Bijouterie Liban
www.nsoulijewelry.com
Hotel à Beyrouth, Liban
acropolishotel.com
Location vacances
maisons-vacances.fr
Agence web France, Déploiement Drupal
ebizproduction.com
Arab Printing Press Liban
www.arab-printing-press.com
Hotel Beyrouth Liban
www.hotelcavalier.com
Hotels en Syrie
www.chamhotels.com