A
- Agencement de
Magasins
- Agences de Publicité
- Agences de Voyages
- Alimentation &
Boissons
- Appartements
Meublés
- Architectes
- Architecture
Intérieure / Décoration
- Artisanat
- Assurances


B
- Banques
- Beauté
- Bijouteries


C
- Cafés
- Commerce
- Consultants


D
- Décoration &
Ameublement
- Décoration Extérieure


E
- Environnement /
Traitement Déchets
- Equipements de
Bureaux / Electronique
- Equipement : service
alimentaire, traiteur,
cuisine, blanchisserie


F
- Fleuristes


H
- Hotels 3
- Hotels 4 & 5


I
- Immobilier
- Imprimeries
- Industrie
- Informatique
- Internet


L
- Location de voitures
- Loisirs
- Luminaires


M
- Médias
- Messageries Rapides


P
- Patisseries Orientales,
Patisseries, Chocolats


R
- Restaurants


S
- Securité
- Santé / Technologie
- Services Financiers
- Supermarchés


T
- Télécommunication &
Téléphonie
- Transport










 


 
Retour aux Archives Retours aux infos
English Version

Après l'échec du Sommet Euromed de Barcelone que faire ?

N'ayons pas peur des mots: le Sommet EUROMED de Barcelone des 27 et 28 Novembre 2005 a été un échec pour les pays du Sud de la Méditerranée.
Seules les questions qui intéressaient les pays du Nord ont été correctement abordées : la lutte contre le terrorisme et l'immigration clandestine.


Tout le reste : une implication plus significative de l'Union Européenne dans la résolution du conflit israélo-palestinien, les volets économique, social et culturel ont été occultés.

C'est ainsi que sur le plan financier, aucun montant n'a été fixé pour l'Instrument financier, qui doit accompagner la nouvelle Politique de Voisinage. Le Sommet, au lieu de traiter les causes des maux que sont le terrorisme et l'immigration, s'est orienté exclusivement sur les conséquences.

Les raisons de cet échec sont à rechercher dans le contexte politique qui pèse sur cette fin de l'année 2005, marquée par l'exacerbation du terrorisme et de l'immigration clandestine, notamment après les événements dramatiques de Sebta et Mellilia.

Il est dû aussi à la Présidence commune du Sommet, pilotée par Madrid et Londres, qui ont été frappées durement par le terrorisme en 2004 et 2005. Enfin, par la faible mobilisation et le manque d'unité des pays méditerranéens du Sud, qui n'ont procédé à aucune concertation avant le Sommet.

Mais cela étant, que faire pour l'avenir ?

Il faut tout d'abord poser comme postulat que la Coopération et le Partenariat entre les pays du Nord et du Sud de la Méditerranée sont incontournables. Ceci pour des raisons historiques et géographiques, et surtout pour assurer la paix et la sécurité dans la région. Il ne s'agit donc d'aucune proposition de rupture, mais plutôt d'une nouvelle approche pour consolider les liens entre le Nord et le Sud.

La première observation est que les pays du Sud de la Méditerranée sont divisés, et ne disposent d'aucune vision globale de développement pour la sous-région. C'est pourquoi, il serait primordial d'institutionnaliser les relations entre les pays du Sud de la Méditerranée sous forme d'une Communauté des Etats du Sud de la Méditerranée (CESM).

Cette institutionnalisation permettrait d'élaborer une politique unifiée de développement, marquée par l'intensification des relations Sud-Sud, et une position commune vis-à-vis des pays du Nord de la Méditerranée, qui eux, sont déjà organisés dans le cadre de l'Union Européenne.
Deux pays pourraient prendre l'initiative de la création de cette CESM. Le Maroc, qui a été précurseur dans ce domaine en signant l'Accord d'Agadir prévoyant une zone de libre échange avec la Tunisie, l'Egypte et la Jordanie, et le Traité de libre échange avec la Turquie.

Le deuxième pays serait la Turquie, vu son poids économique dans la région, et ses relations privilégiées avec l'Union Européenne, puisqu'elle est candidate à l'adhésion. La CESM serait ouverte à tous les pays du Sud de la Méditerranée qui souhaitent y adhérer.

Pour assurer son efficacité, la CESM devrait disposer d'une institution permanente (Commission ou Secrétariat Général), chargée de promouvoir et d'assurer le suivi de la Communauté. L'objectif général serait d'instaurer une vaste zone de libre échange, groupant tous les pays du Nord et du Sud de la Méditerranée, accompagnée d'un programme de développement économique concerté pour le Sud.

La deuxième proposition pour promouvoir l'EUROMED est à rechercher dans la vulgarisation et la valorisation du Partenariat entre le Nord et le Sud de la Méditerranée.

En effet, vu des personnes non averties, qui constituent le plus grand nombre, le Nord ne voit dans le Sud que la misère, le terrorisme, et l'immigration clandestine.

Le Sud ne voit dans le Nord qu'une prospérité égoïste, une citadelle infranchissable, et un intérêt soutenu pour les pays de l'Est de l'Europe, au détriment des pays du Sud.

Les Gouvernements, aussi bien que les ONG et la Société Civile, devraient communiquer davantage sur l'EUROMED, et mettre en valeur d'un coté, les réformes accomplies par le Sud, de l'autre coté l'aide accordée par le Nord, notamment au niveau des investissements financés par les dons ou les prêts de la Banque Européenne d'Investissement (BEI). Un élément incontournable dans la compréhension entre les peuples est la connaissance mutuelle. Aussi, l'Union Européenne devrait faciliter autant que possible la circulation des personnes. Un visa refusé pour se rendre en Europe créé une profonde frustration pour la personne concernée, son entourage et l'ensemble de la Société.

Une troisième proposition est l'ouverture des pays du Sud de la Méditerranée sur les autres régions de la planète. Certes, comme déjà dit au début de cet écrit, les relations avec l'Europe sont incontournable.
Mais la mondialisation avance à grand pas, et les relations économiques, même entre pays lointaines, se développent considérablement. Deux régions du monde connaissent un dynamisme certain : L'Asie et les Etats-Unis d'Amérique.

La Chine en Asie connaît depuis plusieurs années une croissance à deux chiffres, et ses produits inondent les marchés mondiaux. Les Etats-Unis d'Amérique connaissent une croissance plus rapide que celle de l'Europe, et leur taux de chômage est de moitié moindre.

Les pays du Sud de la Méditerranée ont tout intérêt à développer leurs relations avec ces deux régions, et à s'inspirer de leur modèle de développement, qui a réussi. Le Maroc est là aussi précurseur, puisqu'il est avec la Jordanie, le seul pays du Sud de la Méditerranée qui a signé avec les Etats-Unis d'Amérique un Accord de libre échange, qui entrera en vigueur le 1er Janvier 2006, et qui suscite beaucoup d'espoirs.

En conclusion, il ne s'agit nullement pour les pays du Sud de la Méditerranée de se résigner à l'échec du dernier Sommet de l'EUROMED de Barcelone.

Il est primordial qu'ils s'organisent d'abord entre eux, pour développer les relations Sud-Sud, et adopter une position commune vis-à-vis du Nord, en vue d'une meilleure intégration économique de la région. Ils ont intérêt à mieux préparer, et à se concerter pour les prochaines échéances avec l'Union Européenne.

Un effort de communication et de valorisation du partenariat Euromed devrait être intensifié, aussi bien dans les pays du Nord au du Sud. Enfin, les pays du Sud de la Méditerranée, comme d'ailleurs tous les autres pays, dans le cadre de la mondialisation, devraient regarder vers d'autres directions que le Nord.

* Président de l'IMRI (Institut Marocain des Relations Internationales)
j.kerdoudi@iam.net.ma


Casablanca,12Decembre2005
Rédaction
Le Matin


Géographie
Quelques Repères
A Voir en Jordanie
Vue d'Ensemble
Foires & Salons
Adresses Utiles
Médias de 1stjordan
Impact de 1stjordan
La 1stjordan Card
Revue de Presse
Traçabilité fruits et légumes, Gestion commerciale fruits et légumes, Etiquetage fruits et légumes
www.informia.fr
Exotica - Fleuriste Vente en ligne
www.exotica.com.lb
Ingénierie et Conseil Liban
www.spectrumlb.com
Bijouterie Liban
www.nsoulijewelry.com
Hotel à Beyrouth, Liban
acropolishotel.com
Location vacances
maisons-vacances.fr
Agence web France, Déploiement Drupal
ebizproduction.com
Arab Printing Press Liban
www.arab-printing-press.com
Hotel Beyrouth Liban
www.hotelcavalier.com
Hotels en Syrie
www.chamhotels.com