A
- Agencement de
Magasins
- Agences de Publicité
- Agences de Voyages
- Alimentation &
Boissons
- Appartements
Meublés
- Architectes
- Architecture
Intérieure / Décoration
- Artisanat
- Assurances


B
- Banques
- Beauté
- Bijouteries


C
- Cafés
- Commerce
- Consultants


D
- Décoration &
Ameublement
- Décoration Extérieure


E
- Environnement /
Traitement Déchets
- Equipements de
Bureaux / Electronique
- Equipement : service
alimentaire, traiteur,
cuisine, blanchisserie


F
- Fleuristes


H
- Hotels 3
- Hotels 4 & 5


I
- Immobilier
- Imprimeries
- Industrie
- Informatique
- Internet


L
- Location de voitures
- Loisirs
- Luminaires


M
- Médias
- Messageries Rapides


P
- Patisseries Orientales,
Patisseries, Chocolats


R
- Restaurants


S
- Securité
- Santé / Technologie
- Services Financiers
- Supermarchés


T
- Télécommunication &
Téléphonie
- Transport










 


 
Retour aux Archives Retours aux infos
English Version

La BEI a accordé 2,2 milliards d’euros pour la zone euromed

Près de la moitié de ces prêts a profité au secteur privé La Banque européenne d’investissement (BEI) a accordé des prêts de 2,2 milliards d’euros en 2005 au titre de la Facilité euro méditerranéenne d’investissement et de partenariat (FEMIP), a annoncé jeudi la Banque dans la présentation de son bilan annuel.

Le secteur privé a bénéfricié la plus grande partie avec 49 %, suivi des infrastructures de transport (34 %), de l’énergie (13 %) et de l’environnement (4 %). La FEMIP a été instaurée pour développer le secteur privé et les infrastructures économiques et sociales dans les pays partenaires méditerranéens.

Elle permet aux entreprises de cette région et aux investisseurs étrangers d’avoir accès à des produits financiers difficiles à obtenir localement : prêts à long terme, financements avec partage des risques, capital risque et financement d’assistance technique.

Pour les pays de la région Afrique-Caraïbes-Pacifique (ACP), partenaires de l’UE, la BEI a pour mandat, de 2003 à 2007, d’octroyer des prêts sur ses ressources propres à concurrence de 1,7 milliard d’euros et de gérer une facilité d’investissement d’un montant de 2 milliards d’euros.

Cette dernière, selon les explications de la banque, est un mécanisme renouvelable : le produit des remboursements est réinvesti dans de nouvelles opérations. En 2005, la situation politique et économique précaire d’un certain nombre de ces pays et le ralentissement des investissements étrangers directs qui s’en est suivi ont freiné l’activité de la BEI.

Globalement, les prêts accordés sur les ressources propres de la BEI et au titre de la Facilité d’investissement ont totalisé 540 millions d’euros et ont essentiellement servi à financer des projets d’infrastructures et à soutenir des PME au travers de banques locales.

Un aspect supplémentaire important de la nouvelle stratégie de la banque est l’accroissement progressif du profil de risque de ses opérations. La BEI va ainsi assumer, dans le cadre de limites strictes et de contrôles appropriés, des risques que le marché est peu enclin à accepter, tels que ceux liés à des investissements dans de nouvelles technologies non encore éprouvées mais à fort potentiel.

La mise en œuvre de ces changements prendra du temps et ne pourra se faire que graduellement, prévient la banque. «Il ne s’agit pas là d’une révolution pour le groupe BEI, mais plutôt de la poursuite d’une réorientation engagée depuis quelques années», précise la banque dans ce même rapport Les prêts accordés en 2005 par la BEI totalisent un montant de 47,4 milliards d’euros, contre 43,2 milliards d’euros en 2004, destiné à l’appui de projets concourrant à la réalisation des objectifs de l’Union européenne.

Les financements accordés dans les 25 Etats membres de l’UE ont totalisé 42,3 milliards d’euros, dont 5,8 milliards d’euros dans les dix nouveaux Etats membres. En outre, 5,1 milliards d’euros de prêts ont été octroyés dans des pays extérieurs à l’Union.

En 2005, le Fonds européen d’investissement (FEI), filiale du groupe BEI spécialisée dans le capital-risque et les garanties, a investi 368 millions d’euros dans des fonds de capital-risque, portant ainsi le total de son portefeuille à 3,1 milliards d’euros.

Il a en outre fourni un total de 1,7 milliard d’euros sous forme de garanties couvrant les portefeuilles de PME d’intermédiaires financiers. Pour financer ses prêts, la BEI a levé un total de 49,8 milliards d’euros sur les marchés internationaux des capitaux en lançant 330 émissions obligataires libellées dans 15 monnaies.

L’encours des prêts de la BEI se montait à 294,2 milliards d’euros et l’encours de ses emprunts à 248,3 milliards d’euros au terme de l’exercice 2005.

Marseille,13Février2006
Rédaction
Jeune Indépendant


Géographie
Quelques Repères
A Voir en Jordanie
Vue d'Ensemble
Foires & Salons
Adresses Utiles
Médias de 1stjordan
Impact de 1stjordan
La 1stjordan Card
Revue de Presse
Traçabilité fruits et légumes, Gestion commerciale fruits et légumes, Etiquetage fruits et légumes
www.informia.fr
Exotica - Fleuriste Vente en ligne
www.exotica.com.lb
Ingénierie et Conseil Liban
www.spectrumlb.com
Bijouterie Liban
www.nsoulijewelry.com
Hotel à Beyrouth, Liban
acropolishotel.com
Location vacances
maisons-vacances.fr
Agence web France, Déploiement Drupal
ebizproduction.com
Arab Printing Press Liban
www.arab-printing-press.com
Hotel Beyrouth Liban
www.hotelcavalier.com
Hotels en Syrie
www.chamhotels.com