A
- Agencement de
Magasins
- Agences de Publicité
- Agences de Voyages
- Alimentation &
Boissons
- Appartements
Meublés
- Architectes
- Architecture
Intérieure / Décoration
- Artisanat
- Assurances


B
- Banques
- Beauté
- Bijouteries


C
- Cafés
- Commerce
- Consultants


D
- Décoration &
Ameublement
- Décoration Extérieure


E
- Environnement /
Traitement Déchets
- Equipements de
Bureaux / Electronique
- Equipement : service
alimentaire, traiteur,
cuisine, blanchisserie


F
- Fleuristes


H
- Hotels 3
- Hotels 4 & 5


I
- Immobilier
- Imprimeries
- Industrie
- Informatique
- Internet


L
- Location de voitures
- Loisirs
- Luminaires


M
- Médias
- Messageries Rapides


P
- Patisseries Orientales,
Patisseries, Chocolats


R
- Restaurants


S
- Securité
- Santé / Technologie
- Services Financiers
- Supermarchés


T
- Télécommunication &
Téléphonie
- Transport










 


 
Retour aux Archives Retours aux infos
English Version

Matsuura se penche sur le problème de la préservation des vestiges de Tyr

UNESCO - Lancement de la politique scientifique du CNRS en présence de Siniora

À l’occasion du 60e anniversaire de l’Unesco, le directeur général de cette organisation onusienne, Koïchiro Matsuura, a effectué une visite de deux jours au Liban.

Une visite au cours de laquelle il a eu plusieurs entretiens avec des responsables, mais qu’il a également employée au lancement de la « Politique dans le domaine des sciences, de la technologie et de l’innovation au Liban », mise au point par le Conseil national de la recherche scientifique (CNRS) en collaboration avec l’Unesco et d’autres organisations internationales. Le lancement de ce document d’une grande importance a eu lieu en matinée au Grand Sérail, en présence du Premier ministre Fouad Siniora, qui a apporté tout son soutien au projet, ainsi que Georges Tohmé et Mouïn Hamzé, président et secrétaire général du CNRS. Ce projet vise à donner une impulsion nouvelle au domaine scientifique au Liban, notamment par la création d’institutions comme l’observatoire libanais des sciences et de l’innovation au sein du CNRS ou encore des centres d’excellence, ou par des mesures pour encourager les chercheurs et leur assurer des contacts avec l’étranger...

M. Matsuura a tenu par ailleurs une conférence de presse conjointe avec le ministre de la Culture, Tarek Mitri, au siège du ministère à 16 h 30. Interrogé sur ce qu’il pensait de l’état de conservation des sites placés sur la liste du patrimoine mondial au Liban, M. Matsuura a soulevé le problème de Tyr, où la construction d’une route a alimenté la polémique sur la sécurité des vestiges. « L’une des missions du Comité de patrimoine mondial est de surveiller les efforts de conservation, a-t-il dit. Or celui-ci a exprimé son inquiétude concernant la sécurité du site de Tyr, et a demandé au gouvernement libanais de lui soumettre un rapport sur l’état de conservation de ces vestiges. Ce matin, lors de ma réunion avec le ministre de la Culture, celui-ci m’a assuré qu’un rapport sera soumis au Comité de patrimoine mondial de l’Unesco. »

M. Matsuura a précisé que ce rapport, dont il a obtenu une copie, est très détaillé, et qu’il demandera aux experts de l’Unesco de le lire. « Le ministre et ses experts nous ont certifié que le projet de route ne causera aucun dommage au site archéologique, a-t-il poursuivi. Mais les experts de l’Unesco examineront le document dans tous les cas, et s’ils ont des questions supplémentaires, ils auront l’occasion d’en discuter avec le gouvernement libanais. Nous soumettrons ce rapport au Comité de patrimoine mondial, qui se réunit en juillet, pour avoir ses commentaires. »

La vallée de Qadicha

L’Unesco compte-t-elle retirer son soutien à la campagne internationale pour Tyr en raison de la polémique ? « Nous n’avons pas retiré notre soutien à la campagne, précise-t-il. Mais il est important que les gouvernements des pays membres puissent préserver les sites à grande valeur culturelle. » Le ministre Mitri, pour sa part, a rappelé qu’« il est rare que le Comité de patrimoine mondial finance directement des fouilles ou la préservation des vestiges archéologiques, qui sont une responsabilité nationale ». « Mais ce comité a un rôle de contrôle de l’état de conservation, a-t-il ajouté. En ce qui concerne Tyr et la route qui a suscité la polémique, une mission d’archéologues a été dépêchée sur les lieux, la Banque mondiale et la Direction générale des antiquités ont effectué des études sur le problème, et les résultats de ces études nous ont confirmé que la route en question ne représente aucun danger pour le site. »

M. Mitri a ajouté que le dossier a été présenté par le directeur général de la DGA à M. Matsuura. « Si l’opinion des experts est conforme à la nôtre, nous serons alors plus tranquilles, dit-il. Dans le cas contraire, nous coopérerons avec eux, et chacun d’entre nous assumera ses responsabilités. Nous serons alors dans l’obligation d’améliorer les conditions de préservation du site. »
Interrogé par L’Orient-Le Jour sur la vallée de Qadicha, elle aussi inscrite sur la liste du patrimoine mondial mais menacée par certaines constructions illégales, M. Mitri a reconnu l’existence d’un problème, et déclaré qu’il fallait être très vigilant et convaincre la population du bien-fondé de la préservation du site. « Avec le bureau régional de Beyrouth, nous avons entrepris une série d’initiatives impliquant tous les propriétaires terriens de la vallée, afin de nous assurer que la loi est appliquée, et que le site et ses environs ne sont pas modifiés par des constructions quelconques, précise-t-il. Certains problèmes sont ponctuels, comme les constructions illégales qui devraient être détruites. Mais le point essentiel reste celui de la promotion de la région et son développement. » Il a ajouté que des fonds seraient récoltés pour réaliser le développement de cette région.

Beyrouth,09Mai2006
Rédaction
L'Orient le Jour


Géographie
Quelques Repères
A Voir en Jordanie
Vue d'Ensemble
Foires & Salons
Adresses Utiles
Médias de 1stjordan
Impact de 1stjordan
La 1stjordan Card
Revue de Presse
Traçabilité fruits et légumes, Gestion commerciale fruits et légumes, Etiquetage fruits et légumes
www.informia.fr
Exotica - Fleuriste Vente en ligne
www.exotica.com.lb
Ingénierie et Conseil Liban
www.spectrumlb.com
Bijouterie Liban
www.nsoulijewelry.com
Hotel à Beyrouth, Liban
acropolishotel.com
Location vacances
maisons-vacances.fr
Agence web France, Déploiement Drupal
ebizproduction.com
Arab Printing Press Liban
www.arab-printing-press.com
Hotel Beyrouth Liban
www.hotelcavalier.com
Hotels en Syrie
www.chamhotels.com