A
- Agencement de
Magasins
- Agences de Publicité
- Agences de Voyages
- Alimentation &
Boissons
- Appartements
Meublés
- Architectes
- Architecture
Intérieure / Décoration
- Artisanat
- Assurances


B
- Banques
- Beauté
- Bijouteries


C
- Cafés
- Commerce
- Consultants


D
- Décoration &
Ameublement
- Décoration Extérieure


E
- Environnement /
Traitement Déchets
- Equipements de
Bureaux / Electronique
- Equipement : service
alimentaire, traiteur,
cuisine, blanchisserie


F
- Fleuristes


H
- Hotels 3
- Hotels 4 & 5


I
- Immobilier
- Imprimeries
- Industrie
- Informatique
- Internet


L
- Location de voitures
- Loisirs
- Luminaires


M
- Médias
- Messageries Rapides


P
- Patisseries Orientales,
Patisseries, Chocolats


R
- Restaurants


S
- Securité
- Santé / Technologie
- Services Financiers
- Supermarchés


T
- Télécommunication &
Téléphonie
- Transport










 


 
Retour aux Archives Retours aux infos
English Version

L’Association des Diplômés des Universités et Instituts de France

En 1990, un groupe de plusieurs diplômés d’Universités et d’Instituts français (ADUIF) ont fondé cette association dans le but de se réunir et d’organiser des activités culturelles.

Issue d’un comité de personnes motivées, l’association voulait aussi faire reconnaître les diplômes français auprès des autorités jordaniennes. Pour en savoir plus sur le statut de cette association, le Jourdain est allé à la rencontre de ses membres. Reportage.

Soutenue par l’Ambassade de France, l’association a trouvé un local adapté à Shmeisani en 1995. Ses fondateurs voulaient surtout créer un espace convivial qui convenait aux activités diversifiées de l’association. Elle a organisé des réceptions, mais aussi des tables rondes, des conférences, des tournois d’échecs et des cours de langue. A ses heures de gloire, l’association regroupait plus de cent cinquante membres. Le local de l’association a même accueilli les spectateurs du mondial de 1998, lorsque la France a remporté la coupe du monde de football. Pleins d’idées avec des moyens modestes Parrainée par l’Ambassade de France, l’association ne prend pas de cotisation.

En revanche, elle organise des bals et des tombolas qui lui permettent de récolter quelques fonds pour financer la participation de membres méritants à des colloques en Europe.«-Comme toute association, nous avons eu des hauts et des bas», avoue au Jourdain Mr. Husam Madanat, ingénieur et membre à l’ADUIF. Et de se souvenir: «-A une année, nous avons eu un retard de six mois dans le paiement du loyer. Le président de l’association de l’époque, pensait vendre les meubles, et a démissionné de ses fonctions, tellement il fut harcelé par le propriétaire. Et le jour où il a voulu fermer les comptes bancaires de l’association, il a découvert que le virement de l’ambassade de France avait été fait deux mois auparavant». L’ ADUIF n’est pas la seule association de francophones à Amman. En effet, il existe une association des médecins diplômés de France et une association franco-jordanienne des hommes d’affaire.

Néanmoins, ces trois ne sont pas encore regroupées dans un seul local, leurs agendas ne leur permettant pas. Des tables ronde… Parmi les nombreuses activités organisées par l’ADUIF, des tables rondes aux thèmes variés, liés aux faits importants de la société locale mais aussi à l’actualité en France. Citons comme exemple celle de samedi 23 septembre, animée par Tania Haddad sur le thème de “L’Immigration en France”. Tania Haddad est diplômée de français de l’Université de Jordanie. Puis, elle a étudié à Lyon afin d’obtenir une maîtrise de FLE, français langue étrangère. «-J’ai choisi ce sujet pour la table ronde, afin de lancer un débat autour d’un sujet polémique», confie-t-elle au Jourdain. Selon cette dernière, «-beaucoup de Jordaniens, francophones et non francophones, sont intéressés par l’immigration en France. Bientôt les élections auront lieu dans l’Hexagone, le sujet de l’intégration et de l’immigration occupera sûrement une bonne partie du débat», considère Tania.

Celle-ci a abordé le thème de l’immigration en se reférant à des modèles sociaux qui l’ont marquée lors de son séjour en France: « Je voyais qu’il y avait des tensions entre les Arabes de la deuxième génération affectés par un conflit d’identité», dit-elle en assurant d’avoir essayé « d’être le plus objective possible, en présentant les faits et les statistiques associés à ce phénomène». Pour cette jeune francophone, les tables rondes sont faites pour s’exprimer et parler librement, voire critiquer, dans un contexte ouvert d’esprit, et toujours en français. « Ça serait intéressant de faire un parallèle avec la situation de l’immigration et de l’intégration en Jordanie-», suggère t-elle pour la prochaine fois. Avis aux intéressés!

Amman,16Octobre2006
Rédaction
The Star


Géographie
Quelques Repères
A Voir en Jordanie
Vue d'Ensemble
Foires & Salons
Adresses Utiles
Médias de 1stjordan
Impact de 1stjordan
La 1stjordan Card
Revue de Presse
Traçabilité fruits et légumes, Gestion commerciale fruits et légumes, Etiquetage fruits et légumes
www.informia.fr
Exotica - Fleuriste Vente en ligne
www.exotica.com.lb
Ingénierie et Conseil Liban
www.spectrumlb.com
Bijouterie Liban
www.nsoulijewelry.com
Hotel à Beyrouth, Liban
acropolishotel.com
Location vacances
maisons-vacances.fr
Agence web France, Déploiement Drupal
ebizproduction.com
Arab Printing Press Liban
www.arab-printing-press.com
Hotel Beyrouth Liban
www.hotelcavalier.com
Hotels en Syrie
www.chamhotels.com