A
- Agencement de
Magasins
- Agences de Publicité
- Agences de Voyages
- Alimentation &
Boissons
- Appartements
Meublés
- Architectes
- Architecture
Intérieure / Décoration
- Artisanat
- Assurances


B
- Banques
- Beauté
- Bijouteries


C
- Cafés
- Commerce
- Consultants


D
- Décoration &
Ameublement
- Décoration Extérieure


E
- Environnement /
Traitement Déchets
- Equipements de
Bureaux / Electronique
- Equipement : service
alimentaire, traiteur,
cuisine, blanchisserie


F
- Fleuristes


H
- Hotels 3
- Hotels 4 & 5


I
- Immobilier
- Imprimeries
- Industrie
- Informatique
- Internet


L
- Location de voitures
- Loisirs
- Luminaires


M
- Médias
- Messageries Rapides


P
- Patisseries Orientales,
Patisseries, Chocolats


R
- Restaurants


S
- Securité
- Santé / Technologie
- Services Financiers
- Supermarchés


T
- Télécommunication &
Téléphonie
- Transport










 


 
Retour aux Archives Retours aux infos
English Version

La communauté des affaires fait preuve d’un optimisme inattendu

Siniora inaugure le Forum économique arabe

Un léger vent d’optimisme a soufflé hier à l’occasion du Forum économique arabe, inauguré par le Premier ministre, Fouad Siniora. Le gouverneur de la Banque du Liban, Riad Salamé, a ainsi évoqué une reprise de la consommation et dit s’attendre à une croissance supérieure à 2 % en 2007 si la situation politico-sécuritaire ne se dégrade pas. Contrastant avec le défaitisme ambiant, de jeunes hommes d’affaires libanais ont abondé dans le même sens. Exprimant un optimisme inattendu, ils ont fait état d’une certaine relance au cours des derniers mois et affiché leur confiance dans l’avenir tant que le conflit reste « froid ». Le ministre des Finances, Jihad Azour, n’a pas non plus dérogé à la règle. Il a évoqué un projet de création en 2007 d’une place financière à Beyrouth, capable de concurrencer les centres régionaux.

Salamé s’attend à une croissance supérieure à 2 % en 2007 si la situation politico-sécuritaire se maintient

Le Premier ministre, Fouad Siniora, a inauguré hier la 15e session du Forum économique arabe, en présence d’environ 700 participants, dont le ministre du Pétrole saoudien, et celui des Finances du Koweït.

À cette occasion, le chef du gouvernement a réitéré son engagement en faveur des réformes promises à Paris III, en dépit des difficultés politiques, affichant sa confiance dans la capacité de l’économie libanaise à se relever.

Son intervention a été suivie par celle du secrétaire général du Conseil de coopération du Golfe, Abdel Rahman ben Hamad Attieh. Ce dernier a notamment déploré le climat instable et l’absence de réformes audacieuses dans le monde arabe, qui empêchent les pays d’investir les recettes pétrolières dans leur propre région. « Alors que l’endettement public et privé dans la région s’élève à plus de 560 milliards de dollars, les investissements et les capitaux arabes à l’étranger étaient évalués entre 800 et 2 400 milliards de dollars en 2006 », a-t-il souligné, appelant les pays de la région à faire davantage pour améliorer le climat des investissements.

À son tour, le gouverneur de la Banque du Liban, Riad Salamé, a évoqué les mesures prises pour réduire l’impact de la guerre de juillet, notamment le rééchelonnement des prêts et des dettes du secteur privé. En ce qui concerne les dégâts directs subis par les opérateurs économiques, M. Salamé a évoqué la « circulaire octroyant des prêts aux banques, et couvrant 60 % des dégâts directs, transformés ensuite en dons pour les entreprises endommagées. Cette circulaire est conditionnée par l’engagement des banques à prêter 20 % du coût des dégâts directs et le rééchelonnement des prêts existants ».

Plus globalement, le gouverneur a souligné la stabilité monétaire du pays, notamment celle des changes et des taux d’intérêt, ainsi que la bonne santé du secteur bancaire qui connaît une croissance entre 7 et 8 %. Il a également évoqué l’amélioration des finances publiques et une reprise de la consommation locale.

M. Salamé a dit s’attendre à une croissance supérieure à 2 % et une inflation ne dépassant pas les 4 % si la situation politique et sécuritaire actuelle se maintient.

Pour sa part, le président de l’Association des banques, François Bassil, a appelé les investisseurs arabes à placer leur argent dans les secteurs productifs et non dans l’immobilier et la spéculation boursière. Il s’est dit « soulagé par la correction observée sur les places arabes l’année dernière », en espérant que ce phénomène agira comme un déclic pour rationaliser les marchés. « Les marchés doivent devenir les sources de financement des entreprises et un endroit sain de négociations de titres, afin qu’ils jouent leur rôle dans la dynamisation de l’économie », a-t-il ajouté.

Enfin, le directeur du groupe al-Iktissad wal Aamal qui a organisé l’événement en collaboration avec la BDL et la SFI, Raouf Abou Zaki, a conclu la séance inaugurale en soulignant la confiance renouvelée de la communauté arabe dans l’avenir du Liban.

Marseille,27Juin2007
Rédaction
L'Orient-Le Jour


Géographie
Quelques Repères
A Voir en Jordanie
Vue d'Ensemble
Foires & Salons
Adresses Utiles
Médias de 1stjordan
Impact de 1stjordan
La 1stjordan Card
Revue de Presse
Traçabilité fruits et légumes, Gestion commerciale fruits et légumes, Etiquetage fruits et légumes
www.informia.fr
Exotica - Fleuriste Vente en ligne
www.exotica.com.lb
Ingénierie et Conseil Liban
www.spectrumlb.com
Bijouterie Liban
www.nsoulijewelry.com
Hotel à Beyrouth, Liban
acropolishotel.com
Location vacances
maisons-vacances.fr
Agence web France, Déploiement Drupal
ebizproduction.com
Arab Printing Press Liban
www.arab-printing-press.com
Hotel Beyrouth Liban
www.hotelcavalier.com
Hotels en Syrie
www.chamhotels.com