A
- Agencement de
Magasins
- Agences de Publicité
- Agences de Voyages
- Alimentation &
Boissons
- Appartements
Meublés
- Architectes
- Architecture
Intérieure / Décoration
- Artisanat
- Assurances


B
- Banques
- Beauté
- Bijouteries


C
- Cafés
- Commerce
- Consultants


D
- Décoration &
Ameublement
- Décoration Extérieure


E
- Environnement /
Traitement Déchets
- Equipements de
Bureaux / Electronique
- Equipement : service
alimentaire, traiteur,
cuisine, blanchisserie


F
- Fleuristes


H
- Hotels 3
- Hotels 4 & 5


I
- Immobilier
- Imprimeries
- Industrie
- Informatique
- Internet


L
- Location de voitures
- Loisirs
- Luminaires


M
- Médias
- Messageries Rapides


P
- Patisseries Orientales,
Patisseries, Chocolats


R
- Restaurants


S
- Securité
- Santé / Technologie
- Services Financiers
- Supermarchés


T
- Télécommunication &
Téléphonie
- Transport










 


 
Retour aux Archives Retours aux infos
English Version

Les monarchies du Golfe décident de lancer la monnaie unique comme prévu, en 2010

CCG - Pas de progrès sur l’accord de libre-échange avec l’UE

Les ministres des Affaires étrangères et des Finances du Conseil de coopération du Golfe (CCG) ont décidé hier de lancer, comme prévu en 2010, la monnaie unique du Golfe, avec dans un premier temps les pays membres qui y sont prêts, a indiqué à l’AFP un délégué.

Cette décision a été prise lors d’une réunion à huis clos à Doha, en prévision du sommet du CCG aujourd’hui et demain dans la capitale du Qatar.

« Les ministres (...) ont décidé de maintenir la date de 2010 pour le lancement de la monnaie unique », a déclaré à l’AFP la même source, qui a requis l’anonymat. « Se joindront au projet ceux qui seront prêts en 2010 » pour lancer la monnaie unique, a-t-on ajouté de même source, soulignant que la décision avait été « prise à l’insistance de l’Arabie saoudite », le premier producteur et exportateur de brut dans le monde.

Le lancement de l’union monétaire était au centre d’un débat dans la région du Golfe, sous la pression d’une inflation galopante et d’un dollar en baisse.

Le CCG regroupe, outre l’Arabie saoudite et le Qatar, les Émirats arabes unis, le Koweït, Oman et Bahreïn.

Oman a été le premier à se retirer du projet d’union monétaire, avant que le Koweït devienne en mai le premier pays du Golfe à lier sa monnaie à un panier de devises plutôt qu’au seul dollar, dans le but de combattre l’inflation.

Certains membres, notamment les Émirats, avaient récemment indiqué qu’il serait impossible de créer la monnaie unique en 2010 en raison de difficultés techniques, législatives et fiscales.

En effet, bien que les membres du CCG se soient mis d’accord sur des critères clés comme le déficit budgétaire et la dette publique, ils n’ont pas encore réussi à s’entendre sur d’autres, dont le taux d’inflation. L’inflation a été supérieure en 2006 à 9 % aux Émirats et à 12 % au Qatar.

Le ministre qatari a par ailleurs promis l’imminence d’un marché commun du CCG. « Si Dieu le veut, la création du marché commun sera annoncée durant le sommet de Doha », qui s’achèvera demain, a-t-il dit.

Les six monarchies du CCG, riches en hydrocarbures, avaient conclu un accord sur une union douanière, officiellement entré en vigueur le 1er janvier 2003. Mais la période transitoire pour la mise en place de la zone, prévue initialement pour s’achever en 2005, avait été ensuite prolongée de deux ans, jusqu’à fin 2007.

La mise en place de l’union douanière est une condition posée par l’Union européenne (UE), principal partenaire commercial du CCG, pour la conclusion d’un accord de libre-échange, en discussion depuis près de 20 ans.
Hier, les deux parties n’ont pas réussi à aplanir les derniers obstacles à la conclusion de l’accord, a annoncé le ministre qatari des Finances, Youssef Hussein Kamal.

« Nous avons discuté avec M. Mandelson de l’accord de libre-échange (...), mais certains points (du texte) devront être encore reformulés pour répondre aux exigences des deux parties », a déclaré le ministre qatari sans plus de précisions.
La conclusion de l’accord CCG-UE, en négociation depuis 1988, est périodiquement annoncée comme imminente depuis de longues années. Mais le projet marque toujours le pas.

En 2006, les échanges UE-CCG se sont élevés à plus de 110 milliards de dollars (75 milliards d’euros).
L’UE a ainsi chiffré à 47,4 milliards d’euros ses exportations vers le CCG, qui constitue son 5e client, alors que les pays du CCG ont exporté vers l’UE pour 35,2 milliards d’euros de marchandises, notamment du brut, des produits pétrochimiques et de l’aluminium, selon des statistiques européennes. Le tiers des importations des pays du CCG provient de l’UE.

Marseille,17Decembre2007
Rédaction
L'Orient-Le Jour


Géographie
Quelques Repères
A Voir en Jordanie
Vue d'Ensemble
Foires & Salons
Adresses Utiles
Médias de 1stjordan
Impact de 1stjordan
La 1stjordan Card
Revue de Presse
Traçabilité fruits et légumes, Gestion commerciale fruits et légumes, Etiquetage fruits et légumes
www.informia.fr
Exotica - Fleuriste Vente en ligne
www.exotica.com.lb
Ingénierie et Conseil Liban
www.spectrumlb.com
Bijouterie Liban
www.nsoulijewelry.com
Hotel à Beyrouth, Liban
acropolishotel.com
Location vacances
maisons-vacances.fr
Agence web France, Déploiement Drupal
ebizproduction.com
Arab Printing Press Liban
www.arab-printing-press.com
Hotel Beyrouth Liban
www.hotelcavalier.com
Hotels en Syrie
www.chamhotels.com